Image de l'article
Culture

Accueil > Culture


Pierre Muckensturm 

par Estampe

Toujours fascinés par ce travail formel, élémentaire et parfois mathématique, nous n’avons pas pu résister à réinviter Pierre Muckensturm et ses oeuvres, peintures, gravures et sculptures, qui jouent avec le rapport entretenu entre une forme et son contenant, entre une surface et ses limites. 

Les œuvres choisies pour cette exposition questionnent la possibilité de soumettre un élément organique à la rigueur d’une construction. Dans cette perspective l’artiste nous propose deux approches complémentaires. Les "Expansions - Condensations" redonnent masse à des tracés résiduels en les soumettant à des constructions rigoureusement géométriques. Elles se matérialisent par des oeuvres très aériennes et poétiques. Les "Structures déductives", quant à elles, étudient des configurations de collections finies de ces mêmes tracés et prennent la forme de réalisations plus massives mouvantes et ondoyantes.

Comme à son habitude, par ces récentes réalisations, Pierre Muckensturm nous invite à approcher le plus juste rapport entre massivité et élévation, entre pleins et vides.

 

Pierre Muckensturm

Né le 20 février 1970 à Strasbourg. Pierre Muckensturm aborde sa carrière de plasticien en 1994, lors de sa formation à l'Institut Universitaire de Formation des Maîtres à Colmar : il a pour professeur Jean Jérôme, enseignant à la faculté d'arts plastiques de Strasbourg avec lequel il se lie d'amitié et qui lui transmet sa passion de la peinture. Il participe entre 1997 et 2001 à des ateliers d'art plastiques et aura de ce fait l'occasion de faire découvrir ses premiers travaux lors d'expositions collectives au Centre Rhénan d'Art Contemporain à Altkirch (France). Depuis lors il mène une carrière artistique.

De 1997 à 2004, il aborde la peinture par une oeuvre résolument figurative et rencontre alors ses premiers collectionneurs. Parmi eux, se trouve Antoine Crupi, architecte, qui lui passe commande d'une oeuvre de très grand format et qui, plus tard, l'initiera à sa culture du design, de l'architecture et lui fera découvrir outre Le Modulor, une oeuvre majeure de l'architecte Charles-Edouard Jeanneret-Gris : Notre dame du Haut. C'est suite à sa visite en 2004 qu'il quitte la figuration et s'applique depuis à retrouver dans sa peinture la justesse de l'émotion perçue alors et, à partir d'elle, il cherche à créer son propre univers de bienveillance. Il s’exprime pour ce faire par de grandes peintures à huile ; supports d’un langage d’émotions sobres et intimes. Il appuie ses recherches sur la certitude que, comme a pu l’affirmer Julius Bissier : «Le calme est plus grand que la tempête».

Entre 2003 et 2010 il intervient régulièrement comme consultant artistique ou scénographe auprès de cabinets d'architecture lors de concours d'idées, de concours ou de réalisation de marchés publics. Durant cette période il partagera le même atelier que le cabinet d'architecture IOEW à Colmar et fera régulièrement équipe avec ce dernier.

En 2010 lors d'une résidence artistique au musée Boribana de Dakar, un inconnu rapport à la temporalité d'une infinie souplesse s'impose à lui en Afrique. A partir de cette expérience, parallèlement à son oeuvre peinte, il développe une oeuvre gravée qui vise la fixation d'une ligne/forme d'une souplesse, courbure et d'un déploiement qui puissent le plus justement exprimer sa nouvelle préhension temporelle.



Vos chic avis


/ Quoi ?

Deuxième exposition de l’artiste plasticien Pierre Muckensturm à l’Estampe.


/ Où ?

Galerie L'Estampe 
31 quai des Bateliers
67000 STRASBOURG

/ Quand ?

du 25-01-2019 au 23-02-2019


/ Infos supplémentaires

Vernissage le 24 janvier à partir de 18:00 en présence de l'artiste.