Image de l'article
Gastronomie

Accueil > Gastronomie > Brunchs


Bruncher chez l'habitant 

par Hermin Sirel

On peut récriminer à propos des réseaux sociaux, toujours est-il qu’il arrive parfois qu’on y fasse d’heureuses découvertes ! Un matin que je flânais sur l’un d’entre eux, quelques photos de brunch possédant tous les attraits du fait-maison me sont tombés sous le nez.

Reportage. “Diable” me suis-je dit, “c’est bien là un moment à partager à deux les yeux dans les yeux”. Une main cherchant à tâtons ma carte bleue dans mon sac, je clique de l’autre sur la description de cette promesse de bonheur. C’est alors que je découvre avec stupéfaction que son cadre n'est pas un restaurant, pas un hôtel, pas un café branchouille, mais bien l’appartement d’un couple de cordons bleus ouverts à la rencontre de nouveaux convives.

J’hésite. Faire une surprise à celui qui partage ma vie comporte un risque majeur si on veut vivre avec lui dans la sérénité. L’homme est difficile, critique, très critique. Et puis, rencontrer de nouvelles personnes lui plaira-il ?… C’est déjà si difficile de s’organiser pour voir régulièrement nos vieux amis, alors ! Tant pis. Je me lance Je télécharge l’appli Eatwith pour nous booker deux places à ce fameux brunch chez l’habitant, dimanche prochain... Ca y est, c'est fait.

 

Où que l’on tourne la tête, les délices sont là, sucrés ou salés.

Le jour dit, l’homme se laisse mener sans trop de difficultés vers cette future expérience à propos de laquelle je me suis promis de ne lâcher nul mot à moins de 50 mètres du lieu de rendez-vous. Pour le mettre de bonne humeur, je lui vante la nécessité d’explorer de nouveaux horizons, le temps quasi printanier… Il a l’air conquis.

C’est donc d’un pas léger que nous franchissons les deux étages par les escaliers. L’immeuble, quoique vieillot, est plein de charme et la porte de nos hôtes nous est déjà grand ouverte.

Myriam et Pierre nous attendent avec les six autres convives dans le confort de leur appartement, meublé avec goût. Nous sommes les derniers. Tous avenants, souriants, mais pas bien bavards ! Les yeux rivés sur les buffets, nous présentons rapidement et prenons place à la table magnifiquement dressée de vaisselle de porcelaine, de serviettes brodées. Quel raffinement ! Un kouglof y trône, un chinois y patiente, des confitures et de la pâte à tartiner maison se partagent un présentoir de cristal avec de jolis petites charlottes aux poires et chocolat.

 

Un brunch pantagruélique

Où que l’on tourne la tête, les délices sont là, sucrés ou salés. Fromages, salades originales, poisson froid, jus de fruits, mini-bagels, petits choux au praliné, précieux biscuits à l’orange… Tout donne envie ! Chacun se délecte, commente. On évoque les souvenirs, les vacances. On rit. On s’intéresse à l’histoire de l’un. On partage une anecdote. Et surtout : on  complimente nos hôtes.

Les galettes bretonnes arrivent. Puis des nems faits maison. Tout est délicieux. Le soleil baigne la pièce et l'on se sent déjà amis avec ces gens qu’on ne connait que depuis à peine une demi-heure.

Pierre et Myriam ont mis tant de cœur à nous accueillir ce dimanche que c’est un peu du nôtre que nous leur laissons en partant. Des moments à vivre absolument !

 



Vos chic avis


/ Quoi ?


/ Où ?

Appli Eatwith 
Manger chez l'habitant. Expériences culinaires immersives.

/ Infos supplémentaires

Brunch insolite chez Myriam et Pierre,
Un dimanche par mois, 10 convives.
30,00 € par personne

Deux réservations maximum à la fois.

Connaître les prochaines dates de brunch & réserver