Image de l'article
Nature & bien-être

Accueil > Humanitaire > Environnement


Le tri sélectif pour entrer dans la danse des cycles 

par Laetitia Ceccaldi

Le tri sélectif, c’est quoi pour vous ? Pour moi, c’est le tout début – le B.A.BA – d’un système de société qui promet de belles choses.

Recycler, c’est avant tout s’impliquer dans le processus de création et d’élimination jusqu’à son aboutissement et s’assurer de sa viabilité dans notre écosystème. C’est conscientiser chacun de nos actes et s’approprier notre mode de vie en l’ajustant à notre environnement pour plus de respect et d’harmonie…

Lors de mes voyages à l’étranger, j’ai amerri un jour sur une petite île au large du Canada où la poignée de gens qui y vivaient s’étaient assurés une autonomie au niveau du recyclage. Ils avaient bâti leur propre équipement et en étaient fiers. C’était davantage une philosophie de vie qu’un seul centre de tri car tous cultivaient leur propre jardin, se contentaient du minimum vital et se sentaient concernés par le cycle de chaque chose. Ils avaient un « free store » avant l’heure, une de ces boutiques tenues par des bénévoles où chacun donne ce qu’il ne veut plus et prend ce dont il a besoin, sans passer par la case « acheter » ou « vendre ». Bref, ils avaient créé un écosystème qui s’autoalimentait sans peine. Et le centre de tri semblait en être à la base.

De retour en France, j’ai appris plusieurs choses intéressantes, la première étant que le tri diffère selon les endroits car il est déterminé par l’équipement du centre de tri dont on dépend ! A Strasbourg, Citéo gère les déchets et propose même un guide du tri sur leur site Internet, avec application téléphone. A Toulon, nous dépendons de celui du SITTOMAT, un nom un peu compliqué qui signifie : « Syndicat mixte Intercommunal de Transport et de Traitement des Ordures Ménagères et de l’Aire Toulonnaise ». Le verre est broyé à La Garde et le centre Véolia de la Seyne-sur-mer traite les déchets en plastique et en carton de 26 communes d’Hyères à St Cyr. Des hommes et des machines s’assurent d’un tri efficace, un jour différent par matériau.

L’abécédaire du tri-selectif

Attention néanmoins, tous les centres ne sont pas à même de tout traiter. Par exemple, le nôtre ne prend que les bouteilles et flacons en plastique et pas les films et sacs plastique, les gobelets, les barquettes ou pots de yaourt… Heureusement, c’est moins restrictif pour le carton et le papier. Et après « pulpage », les bobines de papier obtenues servent à la fabrication de carton ondulé, d’essuie-tout, de papier hygiénique, de papier cadeau, etc. Le plastique est transformé en paillettes, granulés ou poudre et envoyé à des usines qui l’utiliseront pour en faire des pulls en laine polaire par exemple (15 bouteilles pour un pull). Quant au verre (seulement les bocaux, bouteilles et pots please!) broyé en petits morceaux, il devient « calcin » et sert à de nouveaux emballages en verre.

Petit aparté : l’alu se recycle à l’infini (comme le verre) et il faut 250 cannettes en aluminium recyclées pour faire un vélo! En tout cas, la plupart des cannettes et toutes les boîtes de conserve vont droit dans les ordures ménagères car l’aluminium et l’acier sont récupérés après incinération grâce à des aimants et au courant de Foucault.

Et le compostage?

J’oubliais : le tri, c’est aussi les déchets verts… et vous pouvez obtenir des composteurs de jardin gratuitement. S’y compostent aussi épluchures, coquilles d’œufs, café et thé. Et à ce propos, les poules adorent nos déchets de cuisine et de jardinage : restes de repas, pain, épluchures de fruits et de légumes, etc. D’ailleurs, dans le cadre de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets en début d’année, SITTOMAT a organisé une distribution de poulaillers!  Une poule consommant 150 kg de ces déchets par an, c’est autant d’ordures ménagères en moins. Pour l’adoption de deux poules à notre charge, le centre de tri offrait un poulailler d’une valeur de 150€. Une opération qui a suscité un bel enthousiasme.

Maintenant, vous savez l’essentiel et vous pouvez vous aussi contribuer à ré-oxygéner notre petite planète bleue, à votre échelle et à votre rythme...



Vos chic avis


/ Quoi ?


/ Infos supplémentaires