Image de l'article
Gastronomie

Accueil > Gastronomie > Artisans de bouche


Et le sourire de l'épicière 

par Hermin Sirel

Samedi 12:43 : ma narine frémit à l’abord d’une tartine de brie trempée dans le café et je cherche de l’orteil ma deuxième pantoufle quand tout me revient. La soupe de légumes de Mémé, les sardines à l’huile, le lapin en gibelotte et le coup de rouge qui va si bien avec… Le marché ! Misère, c’est ça que je voulais faire et j’ai zappé ! Même sans se laver, impossible d’y parvenir avant que tout soit remballé ! Et puis, le meilleur est déjà probablement parti ! Adieu lapin, veau, vaches, cochons etc etc. Sauf que...

Sauf que, pour satisfaire ma nostalgie et mes fantasmes gastronomiques à la française, j’ai trouvé un plan B : la Closerie Bellot. Au beau milieu de ces élégantes boutiques de fringues, de chaussures et de bijoux de la rue des Juifs, la Closerie Bellot est une échoppe qui fleure bon le fromage qui pue et recèle d’autres merveilles. Et bien entendu, s’agissant d’une petite boutique, on n’y trouve pas tout, mais ce que l’on y trouve, c’est pas rien. Épicière passionnée, Marie est tout d’abord une fanatique de bons fromages (au lait cru pour être précise) partie sur les routes de France à la rencontre des fermiers et des artisans de bouche les plus engagés. C’est comme ça qu’elle nous dégote, au fil des saisons, de jolies séries limitées, de belles collections de petites productions.

Son truc ? Marie sait comment ses partenaires travaillent et peut vous en parler. Elle recherche les humbles, les respectueux, ceux qui ont la fierté de leur métier, qui y "mettent de l’intime". Comme elle. Aussi, à la Closerie Bellot, quand vous vous régalez d’un morceau de fromage ou d’une olive, vous pouvez être sûr/e de l’humanité, de la passion et de l’exigence des gens qui les ont produits.

Parlons par exemple des sardines, exclusivement pêchées par les propres bateaux de ceux qui les vendent. Quand la pêche est maigre, la production de boîtes est maigre, c’est tout. Pas besoin d’acheter du poisson en Espagne pour maintenir le chiffre d’affaires. Ni importation, ni congélation. Ces producteurs-là ne forcent pas la Nature, ne se soumettent pas aux exigences de la grande distribution, leur préférant des circuits plus courts ou d’autres partenaires, tels que Marie, plus conscients de leurs parti-pris.

C’est aussi la raison pour laquelle on a peu accès à leurs produits qui font partie d’un patrimoine gastronomique français mis à mal par une production industrialisée dont on se méfie de plus en plus. Pourtant ne paniquez pas : même si c’est un peu plus cher que ce que vous pourrez trouver au supermarché, leur niveau de prix reste raisonnable. Marie vise le juste prix, celui d’un vrai travail, mais s’efforce de rendre votre plaisir accessible ! Si bien que même quand on y va juste pour se dépanner d’un morceau de fromage ou d’une conserve en cas de fringale, on en sort les bras chargés de belles découvertes et la tête pleine de chic histoires à partager, par dessus le marché !



Vos chic avis


/ Quoi ?

La Closerie Bellot, c'est la crèmerie-épicerie fine où l'on passe obligatoirement au détour d'une journée de shopping à Strasbourg.


/ Où ?

La Closerie Bellot 
36 rue des Juifs
STRASBOURG 67000
    Du mardi au vendredi de 10:00 à 13:30 et de 15:00 à 19:30
    Les samedis et dimanches de 10:00 à 19:30
Fermé le lundi